Pionnier en Elastographie quantitative

Echosens est la première société à avoir développé et commercialisé un dispositif médical non-invasif et quantitatif de mesure de l’élasticité hépatique, dédié à l’évaluation des maladies chroniques du foie

 

S’appuyant sur la technologie brevetée VCTE (Elastographie Impulsionnelle à Vibration Contrôlée), FibroScan est le premier dispositif médical non invasif de mesure de l’élasticité hépatique. En 2011, le paramètre du CAP (Paramètre d’Atténuation Contrôlée) a été introduit dans le but de quantifier l’atténuation d’ondes dans le foie, celle-ci étant corrélée à la stéatose hépatique. Reposant également sur la VCTE, la mesure du CAP est guidée par la mesure de l’élasticité du foie et s’effectue simultanément au même endroit.

S’appuyant sur la technologie brevetée VCTE (Elastographie Impulsionnelle à Vibration Contrôlée), laquelle est au cœur de notre gamme d’appareils FibroScan, ces derniers permettent une mesure non invasive de paramètres clés du foie, notamment son élasticité ou l’atténuation d’ondes dans le foie (par l’intermédiaire du le paramètre du CAP (Paramètre d’Atténuation Contrôlée). Ces deux paramètres sont respectivement et fortement corrélés à la fibrose hépatique et à la stéatose hépatique, lesquelles sont des marqueurs clés dans le cadre de l’évaluation de la progression des maladies chroniques du foie.

Notre département de recherche et développement dispose d’une expérience avérée dans l’évaluation et le suivi des maladies chroniques du foie. Nos équipes de recherche et développement ont permis le développement du FibroScan, ainsi que de tous les algorithmes et technologies afférentes. L’expertise de nos équipes s’est étendue à l’analyse de marqueurs biologiques et de biostatistics dans le cadre du développement et de l’amélioration de FibroMeter, outil d’analyse de tests sanguins.

Technology

 

Echosens détient actuellement 17 familles de brevets principalement centrés sur sa technologie clé : la VCTE

 

Awards
Echosens R&D reçoit régulièrement des distinctions prestigieuses pour ses innovations

Technologies

FibroScan

Technologie principale d’Echosens, la VCTE a abouti au développement de produits pour le diagnostic in vivo : la gamme FibroScan. Le FibroScan génère des mesures quantitatives de paramètres clés du foie, une dureté et une atténuation qui sont fortement et respectivement corrélées à la fibrose et la stéatose. L’examen est réalisé de manière non-invasive, améliorant ainsi le diagnostic des patients atteints de maladies chroniques du foie.

Notre gamme FibroScan permet des mesures quantitatives de l’élasticité du foie, qui est un paramètre physique permettant de déterminer la résistance du foie à la déformation. L’élasticité du foie est fortement corrélée à la fibrose hépatique, qui se caractérise par l’excès d’accumulation de tissus cicatriciels dans le foie et un marqueur clé des maladies chroniques du foie et de l’état du foie. Les mesures de l’élasticité du foie peuvent dès lors être utilisées afin de déterminer l’existence et l’état de la fibrose hépatique.

Pioneer

 

FibroScan est le 1er dispositif médical de mesure de l’élasticité hépatique

VCTE: mesure de la vitesse de propagation d’une onde de cisaillement dans le foie

La VCTE, aussi dénommée « TE » pour Transient Elastography, repose sur l’utilisation d’ondes de cisaillement. Ces ondes présentent une propriété spécifique: leur vitesse dépend de l’élasticité du milieu qu’elles traversent. Plus le foie est dur, plus la propagation de l’onde de cisaillement est rapide. Un transducteur électrodynamique génère une vibration contrôlée qui engendre une onde mécanique de cisaillement d’une fréquence et d’une puissance contrôlées. Les déplacements engendrés dans le foie pendant la propagation de l’onde de cisaillement sont mesurés par les ultrasons. La vitesse de cette onde est extraite des élastogrammes (représentation des déformations). La dureté du foie est corrélée à la fibrose.

La VCTE, aussi dénommée « TE » pour Transient Elastography, est la technologie au cœur de la gamme de FibroScan. Cette dernière permet au FibroScan de générer des mesures de paramètres clés du foie, telle que son élasticité, et, lorsque l’option CAP est utilisée, l’atténuation d’ondes dans le foie. Ces deux paramètres sont respectivement et fortement corrélés à la fibrose hépatique et à la stéatose hépatique, lesquelles sont des marqueurs clés dans le cadre de l’évaluation de la progression des maladies chroniques du foie.
La mesure de l’élasticité du foie par le FibroScan se fait en trois étapes :

  • un vibrateur, à l’intérieur de l’appareil, génère des ondes de cisaillement destinées au foie du patient
  • un transducteur d’ultrasons, situé à l’extrémité de la sonde, génère et reçoit des ondes ultrasons afin de permettre le suivi de la propagation des ondes de cisaillement dans le foie du patient
  • les algorithmes développés par nos équipes analysent les signaux ultrasonores enregistrés, la vitesse des ondes de cisaillement et en retirent une quantification de l’élasticité du foie du patient en question.

 

CAP - Controlled Attenuation Parameter

Puisque la mesure de l’atténuation des ondes ultra sonores dans le foie (CAP) est fortement corrélée à la stéatose métabolique, cette mesure peut être utilisée la présence et l’avancement de la stéatose du foie qui est l’excès d’accumulation de gras dans le foie. Cette accumulation est un marqueur clé des maladies du « foie gras ».

En tant qu’option offerte sur certains modèles de FibroScan, CAP (Controlled Attenuation Parameter) est une option permettant la mesure de l’atténuation ou de la réduction en amplitude des ondes ultrasonores traversant le foie. Puisque CAP est fortement corrélée à la stéatose hépatique, cette mesure peut être utilisée pour déterminer la présence et l’avancement de la stéatose du foie qui est l’excès d’accumulation gras dans le foie. Cette accumulation est un marqueur clé des maladies du « foie gras ».

 

FibroMeter

Le Fibrometer est gamme complète d’outils in vitro de diagnostic du foie. Le FibroMeter est un algorithme multiparamétrique qui utilise jusqu’à 10 paramètres sanguins obtenus suite à une analyse de sang. il fournit un score et une classification de la fibrose. Afin de recouvrir les différentes maladies hépatiques, cette gamme de tests s’adresse aux patients atteints de différentes étiologies telles que les hépatites virales, les stéatopathies métaboliques et les maladies alcooliques du foie. L’un de ces test permet également de combiner des paramètres sanguins et les résultats d’un examen FibroScan.

Les algorithmes formant le FibroMeter utilisent et interprètent jusqu’à 10 paramètres sanguins afin de permettre l’examen de l’état de la fibrose hépatique. Ces paramètres sanguins sont téléchargés sur nos serveurs par le laboratoire médical en charge de collecter et analyser les échantillons sanguins. Ces paramètres sanguins sont alors extraits et étudies afin de fournir un score et une classification de la fibrose. Cette gamme de tests s’adresse aux patients atteints de différentes étiologies, telles que les hépatites virales, les stéatopathies métaboliques et les maladies alcooliques du foie. L’un de ces tests permet notamment la combinaison des paramètres sanguins et les résultats d’un examen FibroScan.

Technology

 

FibroMeter fournit une large gamme de tests sanguins pour la quantification de la fibrose hépatique

FibroView

Fibroview est une gamme de logiciels développés pour les praticiens. Les technologies de l’informatique médicale sont totalement intégrées dans les solutions FibroView afin que les utilisateurs du Fibroscan optimisent leur processus cliniques et disposent de la connectivité nécessaire avec les Systèmes d’Information Hospitaliers. Les technologies utilisées sont largement reconnues et utilisées au sein de l’industrie afin de permettre un maximum de compatibilités. Dans cette optique, nous avons développé une expertise dans le champ des langages et de protocoles de connectivité qui permettent la communication avec la plupart des dossiers électroniques médicaux existants.

 

Genèse

L’aventure Echosens démarre d’une thèse de doctorat sur l’élastographie impulsionnelle réalisée par Laurent Sandrin sous la direction du Professeur Mathias FINK. Avec l’aide d’un électronicien de génie, Jean-Michel Hasquenoph, cette nouvelle technique est mise au point au Laboratoire Ondes et Acoustique, à l’Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles (ESPCI Paris Tech). Leurs recherches aboutissent notamment à la mise au point de la technique d’élastographie impulsionnelle à Vibration Contrôlée (VCTE).

A la suite de ces travaux, Echosens est fondée, en juin 2001, dans le but de transformer cette technique de laboratoire en produit. Une rencontre avec plusieurs médecins de l’Institut Mutualiste Montsouris (IMM) incite les fondateurs à se concentrer sur le foie, et à tenter d’adapter cette technologie aux maladies chroniques du foie, dans le but d’évaluer la fibrose hépatique.

Après 9 mois d’intense développement, un premier prototype est mis au point: la technologie du FibroScan est née.